Le Café Généreux

Un événement à Strasbourg et en Alsace en faveur des ainés

Nous avons tous dans notre entourage des personnes vieillissantes qui ont besoin d’attention ou des personnes en bonne santé qui ont juste envie de vieillir dans les meilleures conditions possibles. C’est la raison d’être de l’opération « Le café généreux » lancée par la Fondation AGES du 7 au 20 octobre avec trente restaurants partenaires à Strasbourg et en Alsace.

Offrir le prix d’un ou plusieurs cafés, non servis, dont le montant sera intégralement reversé par les restaurateurs partenaires à la Fondation AGES et aux projets qu’elle soutient, tel est le geste simple que chacun peut faire à la fin de son repas. Une manière rapide et efficace de contribuer à la cause des personnes âgées tout en s’informant sur les possibilités d’actions développées par la Fondation AGES.

« Apporter de la vie aux années ! », c’est la raison d’être de la Fondation AGES - Alsace Grand Est Seniors – www.fondation-ages.org , créée en Alsace, reconnue d’utilité publique et soutenue par de nombreux acteurs du vieillissement en Alsace et au niveau national, et notamment par les deux plus importantes associations alsaciennes d’accompagnement de personnes âgées à domicile, Réseau APA et Abrapa.

Aujourd’hui les 20 millions de citoyens en France qui ont plus de 50 ans sont des seniors et reflètent des réalités bien variées, socialement et économiquement. Parmi ceux-ci, 90% des plus de 60 ans sont en bonne santé, insérés et engagés socialement. Ils sont aussi 1,5 million à avoir plus de 85 ans… qui seront plus de 6 millions en 2060. La longévité représente un enjeu de taille pour les prochaines décennies en termes de prévention, d’aménagement de l’espace public, de logement, de mobilités, d’intégration sociale et professionnelle, et pour les entreprises notamment qui auront à appréhender davantage le vieillissement. Déjà maintenant près de 6 millions d’aidants sont également actifs et concilient vie privée et vie professionnelle.

La Fondation AGES entend ainsi permettre aux personnes de vieillir dans de bonnes conditions le plus longtemps possible, d’accompagner la volonté de chacun de demeurer vivant jusqu’au bout et de porter attention aux plus vulnérables, en finançant des projets innovants. La Fondation collecte ainsi des fonds - donnant droit à des réductions fiscales pour les particuliers et pour les entreprises - et les redistribue. Quelques 40 projets ont été soutenus ces dernières années. Elle est aussi une rare fondation à s’être dotée d’une plateforme de financement participatif (www.pulse-ages.org) pour accélérer la réussite des projets.

Qu’ils soient plus modestes ou d’envergure, les projets contribuent aux mieux-être des personnes âgées : Créer autour des souvenirs de bals et travailler la mémoire ; Rompre l’isolement et agir sur la mobilité grâce à l’équithérapie ; Accueillir et sensibiliser les aidants familiaux aux solutions d’accompagnement ; Stimuler la mobilité des personnes âgées avec un robot qui assiste l’ergothérapeute ou encore proposer des journées d’activités pour les personnes qui sont au tout début d’une pathologie Alzheimer …

La raison d’être de la Fondation c’est d’être aussi un porte-voix, de créer l’événement avec nos partenaires pour sensibiliser l’opinion publique à l’urgence de ce défi des ainés. Parce qu’au moment où la population vit plus longtemps, contribuer à l’évolution du regard sur le vieillissement, c’est faire de la longévité un levier de transformation de la société. « La Fondation AGES donne du sens à l’allongement de la vie au bénéfice de chacun et de la société », Maryvonne Lyazid, Présidente. C’est l’ambition de cette première édition du Café généreux !

Quelques 30 restaurateurs ont accepté d’offrir leurs établissements comme porte-voix de la cause du vieillissement et des projets qui contribuent au bien-être des personnes âgées.

Parmi ceux-ci, Marc Haeberlin, chef étoilé de l’Auberge de l’Ill, et Ambassadeur de la Fondation AGES depuis sa création, apporte son expérience et son extrême attention pour la transmission du savoir, des compétences au sein de ses équipes et en famille. « En cuisine, le premier apprentissage se fait généralement près des fourneaux familiaux, chez sa mère ou sa grand-mère. L’Auberge de l’Ill raconte quatre générations successives de chefs, c’est dire l’importance de la transmission, le savant cocktail de connaissances, d’éducation du palais et de curiosité permanente. Les étoiles, dans ce métier, ce sont d’abord les créations des anciens. Ils ont imaginé des plats inspirés de leur enfance alsacienne, avec du lièvre, des grenouilles ou de la carpe. Se rapprocher des générations précédentes et les aider grâce à la Fondation, c’est d’une certaine manière nourrir son présent, avec gourmandise… . »

Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter :
Isabelle Frimat déléguée générale Fondation AGES, 06 33 07 61 77, [email protected]

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus / paramétrer les cookies