En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies vous proposant des contenus adaptés et améliorant votre navigation. En savoir plus

Réduction fiscale
Emballons-nous !
Se souvenir pour construire et se reconstruire
Réduction fiscale
Emballons-nous !
Se souvenir pour construire et se reconstruire

LE PROJET

Il s'agit d'inscrire les résidents de l’EHPAD de Dannemarie dans un processus créatif autour de leur souvenirs de bal (kilb en alsacien). Ils construiront autour d’éléments vécus pour s'ouvrir à une scène imaginaire, où finalement tout devient possible. Ils construiront avec l'aide d'artistes leur propre œuvre scénique et vidéo en vue d'une projection officielle de cette création au Festival le Printemps du Tango (Mulhouse) en juin 2019.

 

L’OBJECTIF PRINCIPAL

Un résident encouragé et soutenu dans l’évocation de ses souvenirs, de ses émotions recouvre un sentiment d’existence. Il retrouve alors la capacité de s’investir lui-même dans le monde environnant. Ce qui lui permet de s’ancrer dans le « ici et maintenant » et ainsi de continuer de construire et de se construire. Il est alors extrait de sa position d’homme dépendant. Désormais il est quelqu’un qui peut et doit faire des choix pour arriver au bout du processus créatif.

 LES OBJECTIFS SPÉCIFIQUES

L’expression corporelle va développer au travers de la meilleure connaissance, une meilleure estime de soi, une affirmation de la personnalité. Cela va influer sur le sentiment d’existence du résident. Enfin, elle va développer et transformer les modes d’expression et de communication.

            Intégrer la dimension de la production artistique permettra aux résidents de passer un pas de plus dans le processus créatif, et donc d’expérimenter encore et toujours. C’est également, rendre accessible à la construction d’une action sur le monde, quand les actes du quotidien sont plus difficilement réalisables, car le risque de mise en échec est plus grand.

            Enfin, le support vidéo permettra de fixer ces instants de travail commun, de témoigner de ces moments où les résidents se dépassent pour aboutir à une construction commune. C’est également le moyen de pouvoir témoigner aux yeux de tous que la création est possible à tout âge de la vie. Enfin, ce support pourra être diffusé à l’extérieur de l’établissement et devenir un objet d’art à part entière.

 

LE BUDGET

23272 euros

 

QU’ALLONS NOUS FAIRE DE CET ARGENT - MOYENS MIS EN OEUVRE ?

L'argent récolté aura comme principale vocation de payer une partie de l'action des intervenants: compagnie de danse, comédienne et le vidéaste.

 

L’IMPACT SOCIAL - LES RESULTATS ATTENDUS

L'impact attendu est de changer l'image sociale qu'a la grande vieillesse, la vieillesse n'est pas uniquement reliée à la maladie, douleur et la difficulté. Les résidents ont de multiple ressources et font parti de l'univers social. Ils ont envers les nouvelles générations un devoir de mémoire, mémoire pour témoigner. Il s'agit concrètement de réhabilité l'image du vieillard.

De même; l’EHPAD n’est pas un lieu de mort il est un lieu où l’on termine sa vie accompagné. L’EHPAD doit être un lieu support pour continuer à vivre et le soutien de tel projet aide un peut plus chaque jour ces Sujets Agés dans la construction de leur vie jusqu’à son terme.

Il s'agira donc de valoriser l'image du Sujet Agé dans l'univers social et de valoriser l'image des EHPAD.

 

CALENDRIER DES ACTIONS

Ce travail se déroulera sur 1 an ½ (de janvier 2018 à juin 2019):

Janvier à avril 2018:récoltes des souvenirs de bals (EHPAD),

Avril à Juin 2018 : Ateliers scéniques préparatoires (théâtre et danse)

Du temps d'écriture et de coordianation du travail devront être dégagés.

Octobre/ Novembre 2018: des ateliers scéniques pratiques (mise en scène vidéo) 

Juin 2019: restitution du travail au Festival le Printemps de Mulhouse.

 

L’EQUIPE DU PROJET

Les résidents et leur famille

La Compagnie Estro, pour la danse,

Hélène Hardouin, pour les ateliers scéniques.

Ludovic Haas pour la partie vidéo / finalisation du travail de création.

Sandra Kervellec, documentaliste à la Médiathèque de Dannemarie, pour approfondir nos connaissance relatives au bal.

Les professionnels de l’EHPAD soutien logistique et de compétences

L’équipe de bénévoles Les amis de l’hôpital, soutien logistique et financier

La Municipalité, support logistique et financier

Sollicitation en cours de la DRAC, appel à projet "Culture et santé"

Sollicitation du Conseil Départemental

Nous allons également répondre à d'autes appel à projet Fondation Alliance, AG2R, dispositif Passeurs d'image...

 

 « Emballons-nous ! » est le résultat d’une collaboration de professionnels motivés, passionnés souhaitant transmettre et construire avec les résidents à travers leur Art. Ce regard extérieur doté d’exigence mais aussi sans aucun doute sur la capacité des résidents à sortir d’eux-mêmes, à se dépasser pour pouvoir témoigner de ce qui les anime dans leur Etre intime.

En pleine discussion !

Les 20 derniers soutiens

anonymous
Anonyme

Dominique Queffélec.
Dominique Queffélec.

20 €

Maria Spiesser.
Maria Spiesser.

10 €

Dannemarie
EHPAD de Dannemarie
Quand les anecdotes des résidents rencontrent une danseuse, une comédienne un vidéaste

Nous avons comme souci à l’EHPAD de mélanger une activité d’animation quotidienne qui vient stimuler les habilités de chacun de manière régulière : entretien à la marche, bricolage, cuisine, atelier mémoire… et une pratique de l’animation dans l’événementiel.
Cette pratique est de plus en plus répandue au sein de l’EHPAD. Nous avons donc au fil des années construits de projets ponctuels en utilisant divers médiateurs : photographie, peinture, danse. Nous avons appris également en termes de méthodologie de projet que ce soit de sa conception, à sa coordination, à sa concrétisation. Nous avons ainsi gagné une forme de renommée dans le domaine : « Traces » 2012, « Traits pour trait » 2013, « Le tango argentin, une danse de la relation…une dynamique de vie » 2017, « Là d’où je viens… » 2017.

En effet, nous créons à chaque nouvelle proposition un support pour les résidents pour qu’ils puissent continuer à tisser du lien entre eux, avec leurs familles, mais aussi avec les professionnels qu’ils côtoient chaque jour, s’ouvrir à de nouvelles expériences et faire de nouvelles rencontres et ainsi nourrir leur Etre.

« Le tango argentin, une danse de la relation…une dynamique de vie » réalisé en 2017, a ramené des souvenirs passés heureux de la "kilb", fête de village où le temps du bal était très attendu. les Bals d’antan ont été évoqués par plusieurs résidents qui nous ont parlés de leur jeunesse, des petits bals de village. Ils nous les ont si bien racontés, avec tellement de détails, que notre imagination s’est mise à partager les petits tours de valses, les rires, les histoires secrètes. Plus nous les écoutons, plus nous partageons, et plus leurs yeux pétillent. Nous les voyons de jour en jour se raccrocher à la vie, dans l’attente du prochain moment que nous pourrons revivre ensemble. L'évocation des souvenirs, l'écho qui peut en être fait au travers du jeux de scène et du mouvement, ne pouvait qu'être capté pour témoigner des histoire mais de cette formidable énergie de vie.

C'est donc à 4 mains que nous une psychologue de l'EHPAD, une danseuse, une comédienne et un vidéaste que nous construisons depuis plusieurs mois avec les résidents ces histoires de bal. Pour que ces témoignages, cette énergie puisse être captée et donc renvoyer une image à ceux qui sont parfois en perte identitaire, en perte d'utilité sociale ou en tout cas d'une image positive d'eux-même. Pour pouvoir continué de construire et se construire en s'amusant, en partageant.

Création scénique sur le thème du bal
3
J - 42
57%
EHPAD de Dannemarie
Quand les anecdotes des résidents rencontrent une danseuse, une comédienne un vidéaste

Nous avons comme souci à l’EHPAD de mélanger une activité d’animation quotidienne qui vient stimuler les habilités de chacun de manière régulière : entretien à la marche, bricolage, cuisine, atelier mémoire… et une pratique de l’animation dans l’événementiel.
Cette pratique est de plus en plus répandue au sein de l’EHPAD. Nous avons donc au fil des années construits de projets ponctuels en utilisant divers médiateurs : photographie, peinture, danse. Nous avons appris également en termes de méthodologie de projet que ce soit de sa conception, à sa coordination, à sa concrétisation. Nous avons ainsi gagné une forme de renommée dans le domaine : « Traces » 2012, « Traits pour trait » 2013, « Le tango argentin, une danse de la relation…une dynamique de vie » 2017, « Là d’où je viens… » 2017.

En effet, nous créons à chaque nouvelle proposition un support pour les résidents pour qu’ils puissent continuer à tisser du lien entre eux, avec leurs familles, mais aussi avec les professionnels qu’ils côtoient chaque jour, s’ouvrir à de nouvelles expériences et faire de nouvelles rencontres et ainsi nourrir leur Etre.

« Le tango argentin, une danse de la relation…une dynamique de vie » réalisé en 2017, a ramené des souvenirs passés heureux de la "kilb", fête de village où le temps du bal était très attendu. les Bals d’antan ont été évoqués par plusieurs résidents qui nous ont parlés de leur jeunesse, des petits bals de village. Ils nous les ont si bien racontés, avec tellement de détails, que notre imagination s’est mise à partager les petits tours de valses, les rires, les histoires secrètes. Plus nous les écoutons, plus nous partageons, et plus leurs yeux pétillent. Nous les voyons de jour en jour se raccrocher à la vie, dans l’attente du prochain moment que nous pourrons revivre ensemble. L'évocation des souvenirs, l'écho qui peut en être fait au travers du jeux de scène et du mouvement, ne pouvait qu'être capté pour témoigner des histoire mais de cette formidable énergie de vie.

C'est donc à 4 mains que nous une psychologue de l'EHPAD, une danseuse, une comédienne et un vidéaste que nous construisons depuis plusieurs mois avec les résidents ces histoires de bal. Pour que ces témoignages, cette énergie puisse être captée et donc renvoyer une image à ceux qui sont parfois en perte identitaire, en perte d'utilité sociale ou en tout cas d'une image positive d'eux-même. Pour pouvoir continué de construire et se construire en s'amusant, en partageant.

Dannemarie
3 soutiens
80 €
AG2R LA MONDIALE
Soutenu par
+ 9 300 €
DRAC Grand Est
Soutenu par
+ 1 000 €
Crédit Mutuel
Soutenu par
+ 1 000 €
Association Les Amis de l'hôpital de Dannemarie
Soutenu par
+ 1 000 €
Ville de Dannemarie
Soutenu par
+ 1 000 €
13 380 €
sur un objectif de
23 272 €
57%